Acupuncteur - Homéopathe
Expert en nutrition - Hypnothérapeute
+41 22 736 69 09

Linkedin Didier JolivetFacebook Chinamedic

Prof. Jean-Robert Rapin : « on ne traite pas la fatigue mais un patient fatigué »

image

LaNutrition.fr : Quels conseils donner aux médecins qui reçoivent des patients « fatigués » ?

Le Pr. J.-R. Rapin est pharmacologue à la fac. de Dijon, spécialiste du métabolisme du cerveau.
Le Pr. J.-R. Rapin est pharmacologue à la fac. de Dijon, spécialiste du métabolisme du cerveau.

Jean-Robert Rapin: La fatigue est un motif de consultation très fréquent. La première chose à faire lorsqu’on reçoit un patient qui se plaint d’être fatigué c’est déterminer l’origine de cette fatigue. Il peut s’agir de fatigue physique, de fatigue chronique, de fatigue liée au stress… En réalité la fatigue n’est pas une maladie en elle-même mais toujours un symptôme d’une autre pathologie. Pour pouvoir soigner la fatigue, il faut d’abord identifier ce qui provoque la fatigue. Si on ne supprime pas la cause, la fatigue reviendra toujours. Celle-ci peut par exemple être la conséquence d’un problème de thyroïde, d’une maladie cardiovasculaire, d’un problème psychique… En fait ce n’est pas la fatigue que l’on traite mais un patient, et il y a autant de traitements que de patients.

Comment procéder face à un cas de fatigue ?

En premier lieu on interroge le patient pour essayer de déterminer quelle pourrait être la pathologie à l’origine de la fatigue. Une des premières choses à faire est d’analyser son alimentation pour identifier les éventuelles carences. Une alimentation déséquilibrée qui n'apporte pas tous les éléments nécessaires peut provoquer des états de fatigue.

Quelles sont les carences que l’on rencontre le plus souvent ?

Il y en a beaucoup, on peut alors se rendre compte par exemple que le patient ne consomme pas assez de magnésium, ce qui peut provoquer un stress à l’origine de la fatigue. Ou alors si le patient mange peu de légumes il peut manquer de folates, ce qui provoque une augmentation du risque cardiaque et la fatigue qui en découle. Un patient qui déclare ne jamais manger de poisson a des chances d'être carencé en oméga-3. Si une patiente ne mange que rarement de la viande on peut suspecter une carence en fer, l'anémie étant une cause importante de fatigue. Parfois aussi la fatigue peut-être liée à une carence en vitamine B6 provoquée par une trop forte consommation d’alcool.

Que faites vous après avoir identifié ces déséquilibres ?

Dans tous les cas après avoir identifié ces déséquilibres alimentaires on procède à des dosages sanguins pour vérifier ces carences. Si elles sont avérées on pourra mettre en place une supplémentation afin de les corriger. Bien sur on donne des conseils au patient afin qu'il corrige son alimentation pour cesser de créer ces déséquilibres.

Quel conseil pourriez-vous donner à quelqu'un qui se plaint d'être fatigué ?

Je lui dirais d'aller consulter un médecin qui soit particulièrement sensibilisé à l'importance de la nutrition afin d'avoir une prise en charge personnalisée. Conseiller un traitement général de la fatigue qui conviendrait à tout le monde est impossible, la fatigue n'est pas en soi une maladie et il y a autant de traitements possibles que de personnes fatiguées. Il n'y a pas de recette.